les clefs du temps par MARCELIN CAILLOUX


 
  Une scène à l'étrange familiarité prend lieu sur un drôle d'échiquier : un damier jaune et noir, qui semble se mouvoir, quel est donc ce guêpier ? Aux devants, les deux guêpes : deux nudités antiquement voilées, leur taille plus fine que du crêpe... qui, pour l'une, - dard levé ! - à la main pointe une clé... qui, pour l'autre, détient sous ses doigts fuselés - comme les fuseaux horaires ? - 
le jeu restant des clés du Temps, et semble dire à la première "Mais, voyons, prends ! Je n'en fais pas mystère !", tout en les retenant...

Au ciel, sphérique mécanique : tels des astres, deux cadrans, antiques également...

Sous la nue plus qu'âgeuse - le Temps est menaçant ! - un ruban rouge et or de paysage d'avant-déluge... sous l'imminence de la menace, une éminence en forme de Babel : Bab, la Porte de l'énigme - c'est bien Elle ! -, à résoudre d'un Tour de clé ?
Oui, c'est bien Elle, la clé de cette allégorie, simple tête enfantine, quoique, ma foi, fort féminine, enfouie dans de lourdes draperies aux mille et un reflets rubis, et comme en tapinois tapie dans un joli fouillis de passe-menteries !

Car, hélas, mensonger, que ce songe des deux nues entités, dont la nudité même vient masquer la complicité ! Mensonger, le tomber des drapés dans la triste réalité de toute leur théâtralité ! Mensongers, ces deux masques - comme le jour et la nuit mêlés - qui prétendent regarder, bien droit, le sens du Passé, sans émoi...

Et mensongère, la simple tête, sans même un corps pour la porter ! Une Betty Boop sans sa guêpière, le corps serait-il sans portée ? Et quelle magie l'aura gommé ? Une simple tête sophistiquée ! Les cheveux sont très travaillés, et la face largement fardée : poudre jaunâtre pour simulacre, tromper le Temps si menaçant... 

Mais, dans la femme, ne voit-on pas pleurer l'enfant ? Sur l'une des joues, coule le rimmel, et semble dire l'oeil de la belle : "Menterie, que ce tour de passe-passe, il n'est pas vrai que le Temps passe, c'est bien nous autres qu'Il efface !"

marcelin cailloux 


.