katia todorov

 Bercé dans le monde de l’art, Louis Mendrisse découvre très tôt , auprès de son père , la passion de peindre et de sculpter.

Après 10 ans dans son atelier Montmartrois, il affirme un style très surréaliste, et onirique.

En 1987, il tente une expérience dans le sud de la France , à Aix en Provence, où des rencontres heureuses le feront exposer à Bruxelles, New –York et Los Angeles.

Mais son amour de Paris le ramène au cœur du Marais. En 1993, il réinstalle son atelier : ce bel espace en plein centre de Paris lui permet de fidéliser une clientèle cosmopolite , d’abord intriguée, puis séduite par son style et ses personnages rêveurs ou tourmentés.

 

Plus tard, en 2005, il a une révélation pour le Tango, et cette passion dévorante donne naissance à des toiles très vives, dont la gestuelle reflète avec subtilité cette communion que seule la danse peut procurer : Talons aiguilles, couples enlacés, concentration extrême sur les visages de ses personnages : un abandon de soi ,qui séduit très vite sa clientèle : un rendez-vous très personnel avec la Mélancolie, Sa Mélancolie…

 

Mendrisse sait imprégner ses toiles de mystère, même s’il ne semble pas vouloir se séparer de ses personnages qui ne sont pas que des êtres, mais des espaces d’émotions et d’histoire, des instants retenus qui s’ouvrent sur l’infinitude…

 

Par le biais des ventes publiques, il touche aussi des connaisseurs qui apprécient de le voir évoluer parmi les surréalistes.

L’art de Louis Mendrisse renoue avec les vraies racines de la création artistique : celles qui nourrissent le regard d’une profonde spiritualité…

 

                                                                  Katia Todorov

 

.